Un nouveau studio de danse pour la rentrée 2010!

L’école de danse Littledancer s’installe dans un nouveau studio de danse dès la rentrée 2010!!

Désormais les cours de danse se tiendront au 55-57 rue Horace Bertin dans le 5ème arrondissement de Marseille, à proximité du métro et du tramway.

Retrouvez toutes les informations et les images de ce nouveaux lieu ici.

Dans les grandes lignes, voici dores et déjà une brève description de ce studio illustré par les photographies ci dessus :

  • Un très grand studio de danse de 250m², dont un plateau de danse de 150m² sans pilier,
  • Un studio totalement équipé (sono, projecteurs…)
  • Un revêtement idéal pour la danse : parquet en bois, sur  support souple.

On vous attend nombreux dès septembre, d’ici là passez de bonnes vacances!

[print_link]

“Dambë” & “Concert d’un homme décousu”, deux solos de Salia nï Seydou

Nous vous proposons d’assister aux deux solos de Salia nï Seydou dans la même soirée du mercredi 12 mai 2010.

DAMBE | Salia Sanou

Salia Sanou, dans ce premier solo, s’abandonne dans un état d’être du corps, se laisse guider par les sensations et nous dévoile par la danse, une partie de lui-même…

Nous sommes invité à Léguéma, village natal de Salia Sanou. Lui se laisse attraper par son enfance et danse comme par instinct. Tout son état de corps est porté par la voix lancinante et le regard attentif de Maaté Keïta, chanteuse et complice de plateau. Une danse qui laisse des traces !

CONCERT D’UN HOMME DECOUSU | Seydou Boro

Seydou Boro, homme de traditions et de coutumes, moderne et citadin est emmêlés dans ses contradictions identitaires…

L’âme troublée, le corps se contorsionne. Entre les musiciens, un personnage énigmatique se meut comme un être qui a du mal à avancer. Mouvements amples, allers-retours, chutes. Chacun des instruments accompagne, retient, révèle, façonne le poids du corps et compose les discordances de la personnalité humaine : confiance, instabilité, exigence, courage…

Une danse introspective et nouée se déploie. Libéré par les énergies musicales, le spectacle bascule dans une générosité inattendue et Seydou Boro nous donne soudainement une folle envie de danser…