Spectacle de fin d’année 2011 au Palais du Pharo!

Le premier spectacle de fin d’année de l’école de danse Littledancer aura lieu à l’auditorium du Palais du Pharo le 18 juin 2011 à 19h30!

Nous préparons dores et déjà cet événement : la confection de costumes est bien avancée et les dernières retouches vont débuter… Les accessoires sont trouvés, et les élèves répètent assidument leurs chorégraphies!

Le spectacle débutera à 19h30, les spectateurs seront accueillis à partir de 18h45.

Vous pouvez réserver dès à présent vos places au Studio de danse Litlledancer pendant les heures de cours ou sur place à la billetterie le jour du spectacle.

Toutes les informations pratiques sont disponibles en détail au studio auprès des professeurs ou en nous contactant directement.

En attendant la représentation, voici une galerie de photo du Palais du Pharo et de l’auditorium ou se déroulera le spectacle.

On vous donne tous rendez vous le 18 juin 2011 dès 18h45!

32 RUE VANDENBRANDEN, la dernière création de PEEPING TOM

L’association Littledancer propose à ses adhérents d’assister à la dernière création de la compagnie Peeping Tom : 32 rue Vandenbranden, le 4 février 2011 au théâtre du Merlan à Marseille.

32 RUE VANDENBRANDEN

Isolés sur un mont polaire, entre tempête et rafales, trois piteux baraquements se cramponnent à la glace et abritent quelques étranges humanoïdes… Un décor ultra réel où l’on bascule dans le monde de l’inconscience, hypnotisé par les contorsions improbables, les attitudes maladives, les dérapages incertains : capharnaüm des fantasmes et des névroses ordinaires. À travers plusieurs saynètes lugubres et poignantes, les Peeping Tom évoquent les maladresses de la solitude, les méandres de la jalousie, et mettent à nu les peurs enfouies de l’individu.

Depuis sa création, en décembre 2009, le succès de ce spectacle ne se dément pas… Et pourtant, il fait partie des œuvres les plus radicales du moment. Il faut dire que son impact “esthétique” dépasse bien des discours…

Le théâtre du Merlan

PEEPING TOM | La compagnie

Peeping Tom est une compagnie de danse-théâtre bruxelloise fondée en 2000 par Gabriela Carrizo et Franck Chartier. Leur travail recherche le comportement idiosyncratique dans les relations et expériences personnelles, ce qui fait du public un voyeur dans le monde réaliste mais onirique qu’ils créent. La trilogie Le Jardin, Le Salon et Le Sous Sol a connu 350 représentations dans le monde entier et a également reçu plusieurs récompenses importantes, dont le Prix du meilleur spectacle de danse de l’année 2005 en France, le Young Directors Award 2007 au festival de Salzbourg et le Patrons Circle Award au Melbourne International Arts Festival. Actuellement la compagnie tourne avec 32 rue Vandenbranden et une nouvelle création est en cours.

A visiter : Le site de la compagnie Peeping Tom

“Dambë” & “Concert d’un homme décousu”, deux solos de Salia nï Seydou

Nous vous proposons d’assister aux deux solos de Salia nï Seydou dans la même soirée du mercredi 12 mai 2010.

DAMBE | Salia Sanou

Salia Sanou, dans ce premier solo, s’abandonne dans un état d’être du corps, se laisse guider par les sensations et nous dévoile par la danse, une partie de lui-même…

Nous sommes invité à Léguéma, village natal de Salia Sanou. Lui se laisse attraper par son enfance et danse comme par instinct. Tout son état de corps est porté par la voix lancinante et le regard attentif de Maaté Keïta, chanteuse et complice de plateau. Une danse qui laisse des traces !

CONCERT D’UN HOMME DECOUSU | Seydou Boro

Seydou Boro, homme de traditions et de coutumes, moderne et citadin est emmêlés dans ses contradictions identitaires…

L’âme troublée, le corps se contorsionne. Entre les musiciens, un personnage énigmatique se meut comme un être qui a du mal à avancer. Mouvements amples, allers-retours, chutes. Chacun des instruments accompagne, retient, révèle, façonne le poids du corps et compose les discordances de la personnalité humaine : confiance, instabilité, exigence, courage…

Une danse introspective et nouée se déploie. Libéré par les énergies musicales, le spectacle bascule dans une générosité inattendue et Seydou Boro nous donne soudainement une folle envie de danser…